Sweatshop : De blogueurs mode norvégiens à ouvriers dans une usine textile au Cambodge.

 

IL ÉTAIT UNE FOIS …

Frida, Ludvig et Anniken, 3 jeunes blogueurs norvégiens et accro au shopping, en connaissaient un rayon en matière de fringues et de tendances. Mais depuis leurs expériences en Asie, leurs rapports à la mode a dû bien changer…

Pendant 1 mois, les 3 fashionistas ont été suivi par des caméras 7j/7 et 24h/24 au Cambodge, où ils ont vécu le quotidien d’ouvriers dans le textile.

Cette expérience choquante a fait l’objet d’un documentaire-réalité « SweatShop Dead Cheap Fashion » diffusé en avril 2014 sur la web télé norvégienne Aftenposten.

Le but de cette télé-réalité ? Dénoncer les conditions de travail qu’imposent les grandes marques de prêt-à-porter telles que Mango, H&M… à leurs ouvriers locaux.

L’ENVERS DU DÉCOR !

Au Cambodge, les 3 occidentaux réalisent l’ampleur des dégâts. Ils découvrent les ateliers surpeuplés, les salaires trop bas pour s’acheter à manger, les horaires à rallonge, les terribles conditions de travail…

Un choc pour les blogueurs, qui au fil des épisodes, succombent à la fatigue autant physique que morale.

En plein tournage, choquée, Anniken une des participantes, a posté un message sur son compte instagram.

«Cette nuit, j’ai dormi dans cette maison minuscule. Ma salle de bain est plus grande que ça ! Le réveil a sonné à 5h30. Nous nous sommes levés avec un énorme mal de dos pour aller travailler. J’ai cousu des habits pendant 8 heures. J’ai gagné quatre dollars. Nous sommes des enfants gâtés. J’ai honte. »

A travers ce reportage, le réalisateur Pal Johan Karisen veut amener les acteurs et décideurs à revoir leurs politiques quant aux conditions de travail et de vie de ceux qui créer leur richesse :

« Nous voulions faire réfléchir les jeunes Norvégiens sur la provenance de leurs vêtements… J’espère que les travailleurs recevront le salaire qu’ils méritent. Les grandes chaînes doivent prendre leurs responsabilités. » 

ET ENSUITE ?

Après la diffusion du documentaire, les blogueurs n’en sont pas restés là.

Frida a posté une photo sur son compte Instagram où l’on voit une jeune asiatique tenir une pancarte « j’ai fabriqué ça pour 60 centimes ». A côté Frida, habillé de la même robe jaune, tient une pancarte « j’ai acheté ça 50 dollars. » En légende : « Quand la réalité vous frappe au visage ».

Sweatshop : Trois blogueurs mode norvégiens partent en Asie

Anniken a critiqué la web télé Aftenposten pour avoir refuser de montrer les conditions de travails dans les usines produisant pour H&M.

Avec Frida, elle a également rencontré des dirigeants de l’entreprise suédoise afin de faire pression pour que ces derniers améliorent les conditions de travail des ouvriers.

LA VIE REPREND SON COURS

Si cette expérience a traumatisé les blogueurs qui ont fait par de leur colère sur les réseaux-sociaux, cet engagement fut de courte durée. Les 3 jeunes norvégiens ont repris le cours de leur vie. Entre selfie, conseil mode, tuto beauté pour les filles et musique pour le garçon du groupe, plus de signes d’engagement ni de retombées du géant de prêt-à-porter suédois.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Mode. Bookmarquez ce permalien.

Une réflexion sur “Sweatshop : De blogueurs mode norvégiens à ouvriers dans une usine textile au Cambodge.

  1. Difficile de juger l’impact que leur vidéo aura mais au moins ces blogueuses se bougent pour faire changer les choses. Cependant, j’espère qu’après ça elles n’achètent plus des fringues de ces enseignes, ce serait être un peu sadomasochiste au vu des conditions de travail qu’elles ont subies. Je pense qu’il est possible de faire bouger les choses si plus de blogueurs influents réalisaient ce genre d’actions, les gens qui les suivent devraient boycotter ces enseignes même s’il faut être réalistes, ceci ne se fera pas en un jour.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s